logo
CL203

KAZE – UMINARI

 
CIRCUM-LIBRA RECORDS 2015
1 CD-Audio / Digifile
5 tracks / 69'04"
12 €
FLAC HD / Lossless
1 Zip file / 1,2 Go
5 €
mp3 / 320 Kbps CBR
1 Zip file / 125 Mo
5 €

Uminari is a Japanese word that refers to a sound rising from the sea, a low-frequency roar that portends a coming storm or tsunami. The poetic word serves an ideal title for the third CD from the unconventional international quartet Kaze. The two-horn quartet is equally adept at the calm and the storm, with expressive subtleties giving way to overwhelming torrents of sound.

Japanese pianist Satoko Fujii and trumpeter Natsuki Tamura reunite with French trumpeter Christian Pruvost and drummerPeter Orins for the band’s most evocative and inventive outing to date. The music for Uminari was developed over the course of a 12-day tour of Japan during which skeletal compositions by each of the quartet’s members were elaborated and experimented on by the group as a whole.

“Every day we decided to play with different ideas,” Fujii recalls. “Today we’ll play the piece one way, the next day a completely different way. We wrote very simple music beforehand and developed it together.”

Uminari opens at gale force with “Tioky Atsimo,” the first piece to date contributed to the ensemble by Pruvost. The heady whorl of sound ultimately subsides to a stutter-stop rhythm by Fujii and Orins, accompanied by breathy rasps and brassy bleats by the trumpeters, who ultimately fall in line with the insistent beat. A second eruption ensues, as the piece becomes an exercise in forming order out of chaos.

Orins’ “Vents Contraires” follows from the opposite extreme, starting from a place of shimmering stillness with the drummer’s scraped cymbals and a low murmur from the horns. The piece builds gradually in intensity over half of its 14 minutes before dissolving into pointillistic shards. “Running Around,” the first of two Fujii compositions on the album, begins with a circuitous melody articulated by the trumpeters, ceding to a fragmented groove from the rhythm section. At the midpoint it becomes a play of dynamics and silences among the four musicians.

Tamura’s “Inspiration,” at 20 minutes the album’s longest piece, showcases the trumpeter’s trademark humor with an textured array of percussion, extended techniques, prepared piano, and toy instruments. The set closes with Fujii’s dark, impressionistic title track combining heartfelt, dirge-like melodicism with tempestuous improvisation.

Fujii and Tamura originally met Orins in 2002 when the pianist’s quartet shared a bill with the drummer’s collective Impression in his hometown of Lille, France. Nearly a decade later they crossed paths again and Orins suggested a collaboration with Pruvost, inaugurating Kaze’s unusual instrumentation.

“We immediately became friends,” Fujii says. “We felt like we shared the same kind of musical values. And we had so much fun doing this group we just kept playing together.”

Uminari est un mot japonais qui se réfère au bruit de la mer, au rugissement de basse fréquence qui présage une tempête ou un tsunami. Le titre poétique sert idéalement ce troisième album du quartet atypique Kaze. Le quartet aux 2 trompettes est en effet à l’aise à la fois dans le calme et dans la tempête, de ses subtilités expressives aux irrésistibles torrents de sons.

La pianiste japonaise Satoko Fujii et le trompettiste Natsuki Tamura réunis au trompettiste français Christian Pruvost et au batteur Peter Orins proposent ici la promenade la plus évocatrice et inventive du groupe à ce jour. Développée au cours d’une tournée au Japon, la musique de cet album s’est construite et expérimentée collectivement en concert.

« Chaque jour nous décidions de jouer la musique avec des idées différentes » se souvient Satoko Fujii. «  Aujourd’hui de cette façon, demain d’une manière complètement différente. D’une musique écrite très simplement, nous l’avons développée et construite ensemble ».

Uminari s’ouvre avec force et coups de vent avec « Tioky Astimo », première composition de Christian Pruvost pour Kaze. La spirale sonore obstinée laisse finalement la place à un ostinato de la pianiste et du batteur, accompagné de souffles rugueux et de gémissements cuivrés par les trompettes, qui rejoignent enfin le rythme insistant. Une deuxième éruption et la pièce introduit ensuite un semblant d’ordre à ce chaos.

« Vents Contraires » de Peter Orins suit un schéma opposé, partant de silences chatoyants, avec les cymbales frottées du batteur et le faible murmure des cuivres. La pièce gagne progressivement en intensité sur la moitié de ses 14 minutes avec de se dissoudre en éclats pointillistes. « Running Around », la première des deux compositions de Satoko Fujii sur l’album, commence avec une mélodie sinueuse des trompettes, cédant la place à un groove déstructuré de la section rythmique. A mi-chemin le morceau devient un jeu de dynamique et de silences entre les 4 musiciens.

« Inspiration », morceau de Natsuki Tamura, est avec ses 20 minutes la pièce la plus longue de l’album. On retrouve ici tout l’humour du trompettiste, une exposition de textures, matières, techniques étendues, piano préparé et instruments jouets. Le disque se ferme avec le morceau qui donne son titre, obscure chanson combinant mélodie dramatique et improvisation tumultueuse.

Satoko Fujii et Natsuki Tamura rencontrent Peter Orins en 2002, le quartet de la pianiste jouant à Lille avec le quintet du batteur. Près d’une décennie plus tard, ils se croisent à nouveau, et Peter Orins suggère alors une collaboration avec Christian Pruvost, inaugurant l’instrumentation inhabituelle de Kaze.

« Nous sommes immédiatement devenus amis » dit Satoko Fujii. « Nous avions l’impression de partager les mêmes valeurs musicales. Et nous avons eu tellement de plaisir à jouer ensemble que nous avons naturellement continué. »

Recorded at Studio Sequenza (Montreuil – F) on December 10th – 2014 by Thomas Vingtrinier, assistant Thomas Rasoanaivo. Mixed by Peter Orins in January 2015. CD Master by Mike Marciano at Systems Two, New York. Cover photo by Julie Merkling.

Produced by Circum-Disc and Libra Records

Available in CD (Digifile), FLAC HD (96/24), mp3.

See also :

Kaze – Tornado

Kaze – Rafale